Commissions royales d'enquête de
Nouveau-Brunswick


Interchang Format//EN' > Manual (Addison-Wesley, 1993) V1.2//EN'>

Préparé par le service des bibliothèque s de l'Université de Nouveau-Brunswick, avec la collaboration des Archives du Nouveau-Brunswick et de la bibliothèque de l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick, en vertu d'un contrat le Réseau scolaire canadien et avec l'aide du centre de publication électronique des bibliothèques de l'Université de Nouveau-Brunswick.

Les images existent sous forme de fichiers d'images TIF archivés et seront accessibles en ligne sous forme de fichiers GIF et PDF. Dans certains cas, des fichiers à texte intégral (ASCII) sont égalment offerts.

Certains mots-clés de l'en-tête sont un moyen utilisé par le centre de publication électronique pour facilité l'établissemnet de correspondances analytiques.

 À propos de la version électronique
[Report].
[ressource électronique]
New Brunswick. Commission to Inquire into Charges Against the Liquor License Commissioners of the County of Kent.
Création d'un e version lisible par machine: Anne Crowell, University of New Brunswick Libraries
Création d'images num&e acute;riques: Troy Stanley, University of New Brunswick Libraries
Conversion à un langage be balisage conforme au format TEI.2: Anne Crowell, University of New Brunswick Libraries
The Electronic Text Centre at The University of New Brunswick Libraries
Fredericton, New Brunswick, Canada
   Accessible par le public

http://ultratext.hil.unb.ca/Texts


1999
Note:
Images i nsérées dans la version imprimée.
 À propos de la version imprimée
[Report].
New Brunswick. Commission to Inquire into Charges Against the Liquor License Commissioners of the County of Kent.
King's Printer.
Fredericton, N.B.
1910 Print copy consulted: Provincial Archives of New Brunswick.
Note: Submitted 4 May 1910.
Note: Digital image scanned from a copy of the original held by the Provincial Archives of New Brunswick, Records of the Executive Council, RG2, Series RS9, Cabinet Meeting Records, 4 May 1910.

Vedettes-matières de la Library of Congress
  • License system -- New Brunswick
  • Temperance

Revisions to the electronic version
2/25/99 Editor Elizabeth Hamilton, Chef de project, SchoolNet project no.1269, University of New Brunswick Libraries.
  • Correction du contenu et r&ea cute;vision finale.



  • 2/14/99 Corrector Lisa Charlong, The Electronic Text Centre at the University of New Brunswick Libraries.
  • Conception, révision e t correctiondu format TEI.



  • etext@unb.ca. Commercial use prohibited; all usage governed by our Conditions of Use: http://www.lib.unb.ca/Texts/conditions_use/




    Abstract: Report upon Certain Charges Preferred by Urbain Maillet Against the Liquor Licence Commissioners of the County of Kent, 1910

       In March of 1910 , Urbain Maillet , the proprietor of the Royal Hotel in Rexton , located in Kent County, sent a letter to the Provincial Secretary, in which he charged that his liquor licence had been revoked for political reasons rather than those relating to his establishment or the way he ran it. J. K. Flemming was appointed Commissioner to investigate the charges.

       The difficulties began for Maillet began in 1909, when the Temperance movement in Kent County lobbied the Liquor Commission to reduce the number of licences it granted. The Commission complied and reduced the number from eight to five. As a result, the licence of some proprietors could not be renewed, and Maillet's was chosen as one of the establishments not have its licence renewed.

       Though Flemming did not make any pronouncement on whether Maillet had been wronged for personal and political reasons, he did, nonetheless, recommend that the Royal Hotel, along with two other establishments that had also been denied a licence renewal, be granted licences and that two other establishments have theirs revoked.       h.c.

       Commissioner:
    James Kidd Flemming .




    Rapport sur certaines accusations proférées par Urbain Maillet contre les commissaires responsables des permis d'alcool dans le comté de Kent, 1910

       En mars 1910, Urbain Maillet, propriétaire de l'hôtel Royal à Rexton, dans le comté de Kent, a envoyé une lettre au secrétaire provincial dans laquelle il prétend que son permis de vente d'alcool a été révoqué pour des raisons politiques plutôt que pour celles qui sont indiquées relativement à son établissement et à la façon dont il est administré. J. K. Flemming est nommé commissaire pour enquêter sur les accusations.

       Les difficultés pour Maillet ont commencé en 1909, lorsque le mouvement Tempérance dans le comté de Kent a exercé des pressions sur la Commission responsable des permis d'alcool pour réduire le nombre de permis accordés dans la région. La Commission a accepté de réduire le nombre de huit à cinq. Par conséquent, le permis de certains propriétaires ne pouvait être renouvelé, et l'établissement de Maillet a été choisi comme l'un des établissements dont le permis de vente ne serait pas renouvelé.

       Bien que Flemming ne se soit pas prononcé à savoir si Maillet avait été lésé pour des raisons personnelles ou politiques, il a néanmoins recommandé que l'hôtel Royal, de même que deux autres établissements pour lesquels le renouvellement du permis de vente d'alcool avait été refusé, puissent obtenir le renouvellement de leur permis de vente d'alcool, et que deux autres établissements se voient révoquer leur permis.

       Commissaire:
    James Kidd Flemming .