New Brunswick. Patriotic Potato Inquiry.

Résumé: Rapport d'enquête sur la pomme de terre patriotique, 8 février 1919

En septembre 1914, à peine un mois après le début des hostilités en Europe, le Gouvernement du Nouveau-Brunswick a adopté un décret qui accordait à l'Angleterre un don patriotique de pommes de terre. Six semaines plus tard, le don du Nouveau-Brunswick était élargi au peuple de la Belgique. Un peu plus de 150 000 $ ont été attribués à la réalisation du projet, soit un montant suffisant pour acheter environ 60 000 barils de pommes de terre.

Le projet a été une illustration parfaite de la cupidité et de la corruption politiques. James McQueen, le commissaire responsable de l'enquête sur le don patriotique de pommes de terre, a exprimé sans ambages sa surprise de constater toute l'ampleur des fautes: "La façon dont s'est déroulée ce projet du don patriotique de pommes de terre [...] est une révélation remarquable; si on ne m'avait présenté des preuves sous serment et si des documents qui en attestaient n'avaient pas été produits, la chose me serait apparue à peine croyable!". Le gouvernement avait acheté près de 70 000 barils de pommes de terre. Toutefois, seulement 51 000 barils ont au bout du compte été envoyés en Europe. Curieusement, la plupart des pommes de terre "en trop" se sont retrouvées à Cuba.

Le projet a fait l'objet d'une série de transactions douteuses, d'escroqueries, de pots-de-vin et de conflits d'intérêts dont la filière remontait jusqu'au Cabinet du premier ministre, au ministre de l'Agriculture et au Procureur général. En bout de ligne, le commissaire McQueen a constaté que le projet a été émaillé de nombreuses irrégularités dès le départ : il n'y a eu aucun appel d'offres; ce sont surtout des personnes sélectionnées qui ont servi d'intermédiaires, dont un député provincial en exercice, B.F. Smith! Il n'y a eu aucune vérification des comptes, car les fonds circulaient dans l'illégalité. Qui plus est, afin de régler la dette de plus de 30 000$.

Contractée par le gouvernement dans le fiasco de la pomme de terre, le premier ministre George J. Clarke a conclu une entente avec un homme d'affaires de la région pour qu'il règle la dette du gouvernement en échange d'un lucratif contrat de construction.

h.c.

Commissaires:
Peter J. Hughes
K. C. Powell
F. R. Taylor

Documents pouvant être lu

TitreAcrobatHTMLImages
RapportpdfTextegif
Loi habilitante --En-tête seulementinclu avec le rapport

Information bibliographique

Voir l'en-tête du document (format TEI) qui contient l'information bibliographique concernant les versions imprimée et électronique du rapport de cette Commission.