New Brunswick. Commission to Investigate the State of the Herring Fishery at Grand Manan.

Résumé: Rapport des commissaires nommés par la Chambre d'assemblée pour examiner la situation de la pêche au hareng à l'île Grand Manan, 1836

En 1831 et 1834, le Gouvernement du Nouveau-Brunswick a adopté des textes de loi qui régissaient les techniques de pêche permises pour la pêche au hareng de l'île Grand Manan. En 1836, les résultats de ces mesures législatives étaient examinés : la pêche au hareng devait-elle faire surtout appel à la technique traditionnelle largement répandue de la pêche au feu (aussi connue sous le nom de pêche au flambeau) ou devait-on plutôt privilégier les nouvelles méthodes de pêche au filet?

Le choix de la bonne technique à privilégier reposait en fait sur la question suivante : le hareng était-il une espèce de poisson qui avait des habitudes de migration régulières ou s'agissait-il plutôt d'un poisson qui visitait irrégulièrement les lieux de pêche? Si le hareng fréquentait les lieux de manière irrégulière, les inquiétudes quant aux conséquences de plus grosses prises grâce aux filets seraient grandement réduites, car les pêcheurs n'auraient alors pas à se soucier de perturber le frai du hareng.

La commission a posé trois principaux constats et formulé une recommandation centrale, même s'il apparaît clairement qu'il y a eu des points de vue très divergents dans les témoignages recueillis auprès des pêcheurs de la région. Les commissaires ont établi qu'il fallait décourager la technique de la pêche au feu, car, toutes proportions gardées, elle occasionnait la prise d'un plus grand nombre d'individus immatures; la pêche au hareng en Angleterre était très fructueuse et on y utilisait presque exclusivement les filets. Qui plus est, les commissaires faisaient valoir que "le hareng est un poisson dont tout le monde sait qu'il est très capricieux et qu'il demeure rarement longtemps au même endroit". La principale recommandation de la commission a donc été d'adopter une loi qui éliminerait la pêche au feu et imposerait des amendes pour les filets de pêche dont les mailles avaient un diamètre inférieur à 1 3/4 pouce, sauf en ce qui concernait les filets qui devaient servir à la capture d'appâts pour la pêche en haute mer.

h.c.

Commissaires:
Thomas Wyer
James Brown
John Allen
Thomas Barlow
Lauchlan Donaldson
John Ward

Documents pouvant être lu

TitreAcrobatHTMLImages
RapportpdfTextegif
Annexe au rapportpdftxtinclu avec le rapport
Procès-verbaux et preuvrespdftxtinclu avec le rapport
Documents diverspdftxtinclu avec le rapport

Information bibliographique

Voir l'en-tête du document (format TEI) qui contient l'information bibliographique concernant les versions imprimée et électronique du rapport de cette Commission.