New Brunswick. Commission to Enquire into the Management of Several Public Institutions Receiving Provincial Aid.

Résumé: Rapport de la commission d'enquête sur l'administration de plusieurs établissements publics qui reçoivent une aide de la province, 1858

En 1857, le gouvernement de l'époque a décidé de créer une commission d'enquête sur l'administration de certains des établissements provinciaux les plus onéreux, afin "d'en garantir une administration plus économe". Il s'agissait en l'occurrence du pénitencier provincial, de l'asile d'aliénés provincial, du Saint John Marine Hospital, ainsi que des phares du Nouveau-Brunswick. À la lecture de l'introduction du rapport des commissaires, ceux et celles qui ont subi la cascade des mesures de compression qui ont caractérisé la dernière décennie du XXe siècle établiront rapidement un parallèle entre leur situation et cet exercice d'austérité budgétaire, façon XIXe. En bout de ligne, les commissaires recommandent qu'à des fins d'efficacité, un conseil central soit créé pour régir les quatre établissements. Malgré tout et en dépit de sa finalité et de son objet, le rapport permet de jeter un éclairage historique très instructif sur des établissements importants de l'époque.

Parmi les quatre établissements examinés par les commissaires, le pénitencier provincial et l'asile d'aliénés provincial ont été ceux qui ont retenu principalement leur attention. Dans leur rapport, les commissaires relatent l'histoire de tous les établissements étudiés et les mesures d'économie qu'ils proposent dans la gestion de ces établissements sont très révélatrices. Ainsi, pour réaliser des économies à la prison, les commissaires proposent que l'on y réduise la qualité du pain fourni aux prisonniers (et que les prisonnières devraient cuire), ainsi que la quantité de nourriture distribuée aux prisonniers. Dans l'asile, les commissaires font valoir que la direction de l'établissement consacre trop d'argent aux vêtements des patients. Ils recommandent plutôt que les installations de l'asile ne servent qu'aux "aliénés véritables"; "il ne faudrait pas y interner les idiots et les imbéciles, à mois que ces personnes en liberté ne posent un danger pour le public".

h.c.

Commissaires:
David Wark
Henry Fisher
James MacFarlane
G.E. Fenety
Joel E. Reading

Documents pouvant être lu

TitreAcrobatHTMLImages
RapportpdfTextegif
Documents de référencepdftxtinclu avec le rapport

Information bibliographique

Voir l'en-tête du document (format TEI) qui contient l'information bibliographique concernant les versions imprimée et électronique du rapport de cette Commission.